la peur du rejet

Dans les blessures relationnelles bien connues il y a le rejet. La peur d’être rejeté ramène à celle, très primitive, d’être sortie du clan, du groupe de chasse préhistorique, de la tribu qui soutien et protège ses membres.. au danger de mort en ces temps reculés. Aujourd’hui, c’est le rejet de la famille, d’un groupe constitué que ce soit au travail ou dans un cercle d’amis qui peut créer un sentiment très fort et susciter un repli chez la personne qui se sent exclue.

Dans son excellente lettre hebdomadaire, Barking up the wrong tree propose cette semaine un article sur le rejet. Le contenu (en anglais) résume les travaux de Jia Jiang qui a fait face à 100 jours de rejet (voir sa vidéo sur Tedx). Fou ? Il semblerait. Il en a tiré plusieurs conclusions :

  • le sentiment de rejet qui provient d’un groupe dont on ne partage pas les valeurs fait autant de tort que quand c’est un groupe auquel on veut se joindre
  • cela diminue le raisonnement analytique et augmente l’agressivité
  • une rupture amoureuse fait aussi mal qu’une brûlure (tests à l’appui), que cela soit au moment où ça se passe ou à chaque fois qu’on y pense

Comment faire pour faire face au rejet ?

  • Faites en un jeu, tournez ca de telle façon que ce soit humoristique
  • Cherchez du réconfort auprès de gens qui vont vous soutenir, que ce soit dans la réalité (des amis, de la famille) ou dans… les séries télé ! En effet, suivre un groupe de personnes jour après jour crée un sentiment d’appartenance qui peut aider à se sentir intégré. De quoi expliquer le phénomène geek, où bien des gens rejetés se retrouvent autour d’une série préférée, qui a parfois servi d’ancrage social fort si la famille ou un réseau social soutenant était absents.
  • Utilisez un ours en peluche. Faire des câlins fait du bien, même à une peluche, si vous n’avez personne sous la main pour ça… parce que le cerveau ne fait pas la différence.

En résumé

  • « Treat situations where we might be rejected as a game. It’s not life-or-death. Reframe stress as a challenge.
  • The cure for rejection is those who love us. You need acceptance. When you don’t get it, it hurts. So turn to where you know you will find it: the people who already love you. »

Faites un jeu des situations où vous pourriez être rejeté. Ce n’est pas une question de vie ou de mort. Faites du stress que cela génère un défi.

Le remède au rejet c’est d’aller vers ceux qui nous aiment. Vous avez besoin d’être accepté. Quand c’est pas le cas, ça fait mal. Allez là où vous le trouverez : vers les gens qui vous aiment déjà.

Et vous, comment faites- vous face au rejet ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s