Babylon 5 reste une série inclassable pour moi. Parce que j’y trouve ce qui fait la meilleure science-fiction : des réflexions philosophiques sur l’humain.

En saison 2, John Sheridan, le nouveau capitaine de la station spatiale, est testé par un Vorlon – , extraterrestre très avancé. Pour lui ouvrir certains horizons, ce dernier conduit Sheridan dans les tréfonds de la station, un lieu plutôt mal fréquenté. Et dans ce lieu sombre et mal famé, le capitaine découvre.. la beauté. Il est d’ailleurs assez symbolique de le voir donner quelque chose pour passer le test du Vorlon.

Au cours des mes voyages intérieurs, j’ai découvert à quel point aller à la rencontre des recoins les plus sombres de ma personnalité m’a fait découvrir du même coup des ressources insoupçonnées et de la lumière cachée. Dans un lieu calme et protégé des intrusions inopportunes. Créer un espace personnel, sacré, qui permet de se rencontrer , permet alors de donner de l’amour à ces parties blessées pour qu’elles prennent leur place et s’expriment dans toute leur beauté cachée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s