« In the Babemba tribe of South Africa, when a person acts irresponsibly or injustly, he is placed in the center of the village, alone and unfettered. All work ceases, and everyone in the village gathers in a large circle around the accused. Then each person in the tribe speaks to the accused, one at a time, recalling the good things the person has done in his life. Every experience that can be recalled with detail and accuracy is recounted. All his positive attributes, good deeds, strengths, and kindnesses are recited carefully. This ceremony often lasts for several days. At the end, a joyous celebration takes place, and the person is symbolically and literally welcomed back into the tribe ». Jack Kornfield, The art of forgiveness, lovingkindness, and peace.

« Dans la tribu Babemba d’Afrique du Sud, quand une personne agit à la légère ou injustement, elle est placée au centre du village, seule et sans entraves. Tout le monde cesse de travailler dans le village pour former un grand cercle autour de l’accusé. Alors chaque personne dans la tribu parle à l’accusé, l’un après l’autre, pour lui rappeler les bonnes choses qu’elle a fait pour elle. Chaque expérience qui peut être rappelée dans le détail et avec exactitude est racontée. Tous ses attributs positifs, bonnes actions, ses forces et ses bontés sont récités soigneusement. Cette cérémonie dure souvent plusieurs jours. À la fin, une célébration joyeuse a lieu et la personne est symboliquement et littéralement accueillie de nouveau dans la tribu ». Jack Kornfield, l’art du pardon, de la compassion et de la paix.

Après quelques recherches, j’ai découvert que cette prétendue tradition n’existe pas, pas plus que la tribu en question. Il semblerait effectivement compliqué que tout s’arrête pour plusieurs jours afin de mettre en place ce rituel. Prenons le donc comme un conte aussi réel que les Mille et une Nuits…

Je vous invite à en faire un exercice : alors que vous avez l’habitude de revenir sur vos défauts, faites une place à vos qualités. Si vous ne les trouvez pas, regardez ce que vous trouvez chez les autres, c’est souvent présent chez vous, exprimé ou à l’état latent. Encore mieux, trouvez les qualités de vos défauts. Écrivez les sur un tableau où se trouve votre photo et prenez le temps de vous nourrir de cette reconnaissance de vos forces.

Vous pouvez commenter l’article pour partager vos expériences.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s