Je commence à lire Conseils d’une amie pour des temps difficiles. Ce livre résume certains enseignements bouddhistes pour faire face à ces moments où la vie fait mal, où les repères changent. C’est un ouvrage très riche qui décrit le samsara – ce qui provoque les montagnes russes qu’on peut traverser dans des temps où l’on perd pied et les façons d’y faire face. Loin de l’échappatoire occidentale dans le plaisir ou la distraction, Pema entraîne son lecteur sur la voie de la bienveillance envers soi. Bienveillance indispensable quand il faut faire face à tout ce qu’on est. Le bon comme le mauvais (ce qu’on juge de soi, qu’on pense être ou faire). Aucun jugement, être avec soi avec compassion, c’est là tout le défi. S’accepter et accepter que la souffrance fasse partie de la vie c’est le début du cheminement. Un discours rarement entendu en Occident.

« La seule raison qui nous empêche d’ouvrir notre coeur et notre esprit aux autres, c’est qu’ils déclenchent en nous une déroute telle que nous ne nous sentons ni le courage ni la santé mentale suffisants pour l’assumer. C’est dans la mesure où nous nous observons nous-mêmes avec clarté et compassion que nous nous sentons assez confiants et intrépides pour regarder quelqu’un d’autre dans les yeux. C’est alors que cette expérience d’ouverture au monde nous permet à nous aussi bien qu’à autrui d’en bénéficier simultanément. Plus nous entrons en relation avec les autres et plus nous découvrons vite où nous sommes bloqués, là où nous sommes méchants, effrayés, renfermés. Voir cela est utile mais douloureux aussi. Souvent la seule manière de réagir que nous connaissions est de nous en servir comme munition contre nous-mêmes. Nous ne sommes pas bienveillants. Nous ne sommes pas honnêtes. Nous ne sommes pas courageux et nous pourrions aussi bien tout abandonner sur-le-champ. Mais quand nous appliquons l’instruction qui conseille d’être doux et de ne pas porter de jugement sur tout ce que nous voyons à l’instant même, alors cette image gênante dans le miroir devient notre amie. »

pp 139-140 Pema Chödrön,  Conseils d’une amie pour des temps difficiles. Ed. Pocket.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s