Sur l’esprit

Vu par Salkyong Mipham, dans le principe Shambhala, p.108

« L’esprit ne peut pas se guérir en sur-objectivant les choses et en se cramponnant aux expériences extérieures. Pour se sentir à l’aise avec lui-même, il doit se guérir par lui-même. La guérison consiste à retrouver la confiance dans sa propre valeur. Ce processus peut être soutenu et encouragé par les amis et la famille, il peut être alimenté par de bons conseils et de sages intuitions, mais il dépend, en définitive, de la façon dont l’esprit se nourrit lui-même. Tour comme le corps récupère grâce au repos et à une bonne nourriture, l’esprit guérit et retrouve ses forces en s’autorisant à se détendre dans sa bonté et sa dignité. De même que le corps, si on lui en laisse la possibilité, travaille naturellement à se guérir, l’esprit veut lui aussi opérer sa propre guérisonn, pourvu qu’on le lui permette. »

Photo de Chris Ensey sur unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s