Prendre le chemin vers soi, c’est suivre le chemin de beauté. Celui où la bonté envers soi est primordiale, tout le temps. Simplement parce que la route de la vie prend parfois des tours et détours plus sombres, plus difficiles qu’il n’est possible d’affronter que dans la solitude choisie du recueillement. Certaines choses se partagent, peuvent susciter l’empathie de l’entourage. Mais si la blessure demeure ouverte malgré tout, la solution n’est peut-être pas là, surtout si on a la sensation d’avoir mis un pansement sur une fracture ouverte. En ces temps où il devient très facile de diffuser ses émotions et ses opinions à travers le monde entier, que ce soit sur un blog, des réseaux sociaux, par téléphone… garder un peu de jardin secret, loin des miroirs déformants de notre ego-identité devient un véritable défi. Trouver sa clairière isolée au fond de la forêt pour se ressourcer, se retrouver, ressentir, se définir, ôter les masques, revenir tout près de soi. Cette solitude salutaire n’est pas vraiment valorisée dans la société occidentale où l’autre est à la fois notre miroir et notre échelle pour se comparer.

Alors oui, parfois on peut se sentir le coeur solitaire..  Autant se rappeler qu’on peut se choisir, se soutenir dans ces choix et s’entendre enfin.

« Don’t deceive your free will at all
Just receive it »

C’est humain. Se retrouver à lutter contre soi parce que d’un côté on souhaite se conformer à des idées, des conventions sociales, des valeurs apprises, tout en réalisant que cela ne correspond plus à ce qu’on est devenu. Réaliser, parfois brutalement, en regardant hors de soi, qu’il y a un monde fou là dehors et qu’on peut simplement choisir de voir la folie ou la beauté en toutes choses selon sa propre paire de lunettes. Développer la liberté de voir, de choisir selon ses valeurs et principes demande de reconnaître ce qui est important pour soi.

Le choix est toujours là

« You can mend the wires
You can feed the soul apart
You can touch your life
You can bring your soul alive »

Et parfois, au détour du chemin, on peut entrevoir l’essentiel, l’or qui brille à l’intérieur de soi

« So, in answer to the dream, this time you are so clear
It’s always got to be, it’s always got to be this way, forever »
Vidéos : YES – Tous droits réservés.

Front Photo by Jeremy Thomas on Unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s