Une bonne partie de notre mémoire personnelle est en fait constituée d’histoires. Celles qu’on nous a racontées sur nous depuis notre enfance, celles qu’on a crues, celles qu’on a vécues et partagées. Les souvenirs des autres, les nôtres, tout cela se mélange pour créer ce qu’on appelle notre histoire.

Les émotions ont une part importante. Les histoires sont vivantes quand les émotions qu’elles contiennent le sont aussi. Reste que quand on se raconte des histoires d’horreur, qui font peur, qui rendent triste, elles entretiennent une perception de soi, une humeur, qui peut nuire à l’ouverture, à la nouveauté. A la création de nouvelles histoires.

Si un écrivain de fiction peut choisir l’angle des événements pour ses personnages et raconter plusieurs histoires du point de vue de chacun, seriez-vous capable de voir un événement douloureux d’une nouvelle façon ? De voir les avantages de ce qui pouvait d’abord ressembler à une catastrophe ?

A priori, c’est plus difficile quand les émotions associées à cet événement sont encore très présentes et oblitèrent toute action, toute idée que cela pourrait être vu autrement. Prendre soin des émotions, les dégager, voir la part qui nous appartient, c’est là un exercice essentiel pour retrouver la sérénité. Car certains événements difficiles à surmonter peuvent aussi teinter l’humeur générale. Comme un tissu qui a déteint sur les autres quand vous le mettez dans la lessive, une émotion refoulée, parfois pendant des années, finit par donner le ton à tout ce que vous faites.

Bientôt dans ces pages, quelques pistes pour éclairer le chemin et .. laver plus blanc 🙂

Photo by Jason Briscoe on Unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s