Parfois dans la vie, on s’accroche.

J’ai déjà mentionné ici que j’étais tannée par l’expression « lâcher prise », véritable tarte à la crème du développement personnel. Reste que le fond (arrêter de stresser pour tout et rien), plutôt que la forme (les mots employés) reste valable.

J’ai cherché et trouvé d’autres expressions : laisser couler (avec l’image d’être relax dans un bain ou une piscine), laisser aller.

Reste que c’est une partie de la solution face à la bouillie mentale qui tient parfois lieu de réflexion quand le hamster embarque dans une situation pour mieux augmenter la peur et le stress, en gros,  quand il nous fait tourner en bourrique. Comment le désamorcer ?

En cherchant ce qui nous motiverait si la peur disparaissait…

 

« Derrière toute peur il y a un désir. » Jacques Salomé – Contes à guérir, contes à grandir.

 

Si j’ai peur de mourir, c’est que j’ai le désir de vivre
Si j’ai peur de manquer d’argent, C’est que j’ai besoin d’avoir de quoi vivre
Si j’ai peur de ne jamais trouver l’amour C’est que je désire être en couple..
Si j’ai peur d’être jugée c’est que je souhaite être reconnue telle que je suis

Les peurs paralysent, bloquent, construisent des murs – qui ne protègent qu’un temps et qu’il faut détruire à un moment donné, pour avancer de nouveau dans sa vie. Alors même si, selon le proverbe : faire et défaire c’est toujours travailler, je propose d’arrêter de faire et de se poser, simplement, avec un crayon et du papier, quelques crayons de couleur, puis d’essayer cet exercice

  • Noter une peur en gris – au crayon à papier, au stylo.. nommer, dessiner – même mal, stylisé, aucune importance !
  • L’interroger, la regarder, sentir la peur en soi et lui demander avec bienveillance, un sourire : de quoi me protèges-tu ?
  • Entendre la réponse. Sentir ce que ce qu’elle remue à l’intérieur de soi.
  • Penser au désir caché derrière, les émotions, les images, les idées, même si le mot n’est pas encore là, la sensation pourrait venir en premier.
  • Voir, avec des dessins, des mots, des images, quelle forme peut prendre ce désir dans sa vie. Lui donner corps s’il s’avère important et essentiel.
  • Garder ce dessin à portée de main, pour se rappeler de ce qu’on souhaite dans sa vie le plus souvent possible. Le cerveau peut s’entraîner, comme un muscle.

 

Merci de donner vos impressions en commentaire ! Bonne pratique !

 

Photo by Camila Cordeiro on Unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s