“Babylon 5 was the last of the Babylon stations. There would never be another. It changed the future, and it changed us. It taught us that we have to create the future or others will do it for us. It showed us that we have to care for one another, because if we don’t – who will? And that true strength sometimes comes from the most unlikely places. Mostly though, I think it gave us hope that there can always be new beginnings.. even for people like us »

Joe Michael Straczynski – Babylon 5

« Babylon 5 fut la dernière des stations Babylon. Il n’y en aurait plus jamais d’autres. Elle a changé l’avenir et nous a changés. Elle nous a appris que nous devions créer le futur nous-mêmes sous peine que d’autres s’en chargent. Elle nous a montré que nous devions prendre soin des uns des autres, parce que si nous ne l’avions pas fait, qui l’aurait fait ? Et que la force véritable vient parfois des lieux les plus improbables. Pour l’essentiel, je pense qu’elle nous a donné l’espoir qu’il peut toujours y avoir de nouveaux départs. Même pour des gens comme nous. » (traduction libre)

J Michael Straczynski – photo credit
Phil Guest
 from Bournemouth, UK

J. Michael Straczynski, JMS pour les fans, est un auteur que j’admire. Sa capacité à raconter des histoires profondes, qui font réfléchir, qui croisent philosophie, science-fiction, réflexion sur l’humain et grande empathie et humanisme, sans nier les défauts des personnes alors même qu’ils vivent des luttes et des joies.. c’est un auteur qui m’inspire dans ma vie personnelle depuis bientôt 30 ans.

Créateur de Babylon 5, Sense8 (avec les Wachowski – Matrix), scénariste de comics (Superman, Thor… midnight nation et maintenant the Resistance). JMS a survécu à une famille extrêmement dysfonctionnelle qu’il décrit avec distance et grande maîtrise d’écriture dans Becoming superman, son autobiographie. Il mentionne au passage qu’il a découvert à plus de 50 ans qu’il est autiste Asperger. Je n’ai pas été étonnée. Sa capacité à abattre une quantité de travail surhumaine (tenir et écrire la plupart des épisodes de Babylon 5 pendant 3 ans et mettre en place pendant 5 ans), son intransigeance face aux studios, l’humanisme et la vision dont il fait preuve dans ses fictions étaient des indices importants. La densité émotionnelle qu’on retrouve dans ses productions est souvent juste, quelle que soit sa force. Elle n’est jamais gratuite. Elle m’a fait avancer et comprendre bien des choses sur la nature humaine comme aucun traité de psychologie n’a pu le faire.

Mais au delà de cette découverte, c’est sa résilience personnelle qui m’a impressionnée, cette résilience qu’on retrouve dans beaucoup de ses personnages. Face à la violence, l’alcoolisme, la dépendance, il oppose la solidarité, l’amitié, les choix parfois difficiles pour avancer. Il évoque aussi l’amour, sous différentes formes, et une interrogation existentielle et spirituelle. Sans jugement. Pour nous renvoyer à nos propres questionnements, limites et préjugés. Et même si ses personnages traversent des crises majeures, l’espoir est toujours là, même au plus noir de la nuit ou de l’impasse, même si l’on vient d’un environnement pourri, où rien ne pouvait vraiment fonctionner du départ.

It gave us hope that there can always be new beginnings.. even for people like us

Oui, l’espoir est là… même pour ceux qui se pensent mal en point, hypothéqués par leur passé et qui n’ont pas vu encore toutes leurs ressources.

Merci Joe…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s