Connais-toi toi-même

Cette phrase du temple de Delphes, souvent attribuée à Socrate, résume ma démarche.

Tout part d’un constat : se connaître est essentiel.

Pour savoir comment agir, dans toutes les sphères de sa vie : personnelle, familiale, professionnelle… Pour interagir avec les autres.

J’ai découvert à 48 ans, suite à un burnout, que mes difficultés à m’intégrer dans des milieux amicaux ou professionnels venaient d’un fonctionnement dit atypique : hypersensibilité, raisonnement « en arborescence » qui voyait un peu toutes les solutions aux problèmes en même temps, une incapacité chronique à expliquer cela linéairement ensuite… rapidité dans certains domaines et lenteur excessive dans d’autres.. procrastination, perfectionnisme..

Le constat : que ce soit en milieu scolaire ou universitaire, lorsque j’ai passé le bac en psychoéducation, jamais il n’a été question de surdouance, HPIE ou des zèbres. Les autres neuroatypismes (TDA/H, Autisme) sont abordés et souvent en soulignant les problèmes plutôt que les forces. En théorie comme en pratique, le potentiel n’est pas toujours exprimé mais bien présent tout au long de la vie, tout comme le décalage qu’il implique.

Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et accompagner d’autres adultes qui vivent un décalage quotidien sur leur chemin.


Mes valeurs

Communication : s’entendre, se connaître intimement permet de mieux s’ouvrir avec confiance à l’univers de l’autre.

Créativité – exploration : se donner le droit d’exister d’une façon qui nous est propre. Découvrir soi et l’autre comme on découvrirait de nouvelles planètes. C’est le côté fan de Star Trek et de science-fiction positive.

Adaptation et changement: Immigrante française au Québec, l’adaptation à une culture différente m’a permis de découvrir des forces insoupçonnées.

Intégrité : walk your talk. Montrer de la cohérence entre les actes et la parole.

Nathalie Faure. Bac Psychoéducation, membre AEESQ